Quand l’enfant se fait attendre…

Flash back

Nous venons de passer nos un an d’essai… Nous commençons de plus plus à se poser de questions, et quand ce n’est pas nous qui nous les posons c’est ma belle famille qui ne se fait pas prier pour s’en charger, parce hein vous allez pas attendre d’avoir 40 ans pour nous fait un bébé quand même ! (j’en ai 23 j’ai encore de la marge je crois non?) Mais pour le moment nous gardons le secret. Car nous imaginons toujours que bientôt nous aurons une bonne nouvelle à annoncer. Secrètement je me fais alors souvent le film de cette annonce, je m’imagine la surprise, les félicitations de nos familles respectives, le bonheur de l’arrivée du premier bébé!

Et un soir mon beau frère et ma belle soeur frappent à notre porte :

« Bon, on a un truc à vous dire… dans neuf mois vous allez être tonton et tâta ! »

Le frère de mon chéri, est plus jeune que nous, notre belle soeur encore plus elle n’a même pas vingt ans à ce moment là. Autant dire que l’on ne s’était pas vraiment préparé à ce genre d’annonce, pas aussi tôt du moins. Je reste figée un peu sous le choc, car je sens qu’au moindre mot je peux éclater en sanglot. Mon chéri réussi juste à lâcher un « ah c’est bien! » qui ne fait guère illusion. Et devant notre manque évident d’enthousiasme, qu’ils doivent mettre sur le coup de la surprise, ma belle soeur tente de se « justifier » :

« On penserait pas que ça irait aussi vite, ça fait juste deux mois que ne prends plus la pilule. J’étais en voiture, et j’ai du m’arrêter pour vomir, je me suis dit tiens c’est bizarre! Ah ah ah » et bon beau frère qui renchérit « Et puis, comme ça c’est fait! , et vous, c’est pour quand? »

Je crois dans ma tête à ce moment la ça ressemblait exactement  à ça.
C--Data-Users-Public-Pictures-Screenshots-wp_ss_20150829_0007

Trois jours plus tard, nous avons été invité à fêter chez eux à fêter l’annonce du joyeux évènement à venir. Toute la famille est ravie bien sur, nous beaucoup moins, on a toujours autant de mal à se réjouir… Nous rentrons chez nous assez tard dans la soirée assez dépités. Puis en allumant la tv on tombe par hasard sur ce documentaire .

On voit tout ces couples dans leurs parcours en PMA et puis on se dit franchement de quoi on se plaint, les pauvres ça être tellement dur pour eux!   Vu dans l’état où je suis déjà à ce moment là, après juste un an d’essai couette infructueux je me dis que jamais je ne serai capable d’endurer tout ça. Je suis très touchée par ses témoignages mais je ne me sens pas concernée. Ce n’est pas possible, ce n’est à ce moment là pas envisageable pour moi.

Six mois plus tard, nous venons de faire notre première IAC et en rentrant le soir mon chéri remets le documentaire en replay. Et cette fois les larmes coulent, je ne suis pas triste mais je me rends compte, et je réalise pour la première fois que tous ce que disent ces couples finalement c’est nous… Qua nous sommes bien entrés nous aussi dans le monde PMA. Il faut dire aussi que le documentaire est réalisé par une PMette comme nous et ça se sent. Rien à voir avec tout les reportages à la con de « Tellement vrai » ou autres émissions du genre dans lesquelles il suivent parfois des couples en PMA et dans lesquelles je ne me reconnais pas du tout…

Mais encore et toujours nous relativisons. Trois mois après notre première consultation pour infertilité, nous avons déjà fait notre première IAC, nous avons eu de la chance, nous avons été vite pris en charge, nous n’avons pas de gros soucis d’infertilité et nous sommes persuadés que dans quelques mois tous sera qu’un mauvais souvenir. Toujours d’un optimisme à tout épreuve…

Deux ans plus tard, notre enfant se fait toujours attendre, nous avons maintenant un parcours PMA assez long derrière nous, et qui sait combien de temps encore cela durera ? Je ne me suis jamais sentie plus courageuse qu’une autre, j’ai juste l’impression que je n’ai pas vraiment le choix, j’essaie de juste de faire ce qu’il faut, depuis le départ nous nous accrochons encore et toujours à  cet espoir…. peut être que la prochaine fois ça marchera, alors ce serait quand même bien de dommage de ne pas tenter…

Quant à ma belle soeur… elle est devenue une PB et une MILK en puissance (j’ai plus ou moins découvert ces sigles sur la blogo et çà lui correspond tellement bien !)
La première photo du bidou  publiée sur FB à 6 sg de grossesse, (après chacun fait ce qu’il veut hein) alors je vous laisse juste imaginer la suite. Mais bon j’aurai très certainement l’occasion de vous reparler d’elle… elle est aujourd’hui enceinte de cinq mois de BB2, et là aussi l’annonce de grossesse vaut le détour.

Publicités

16 réflexions sur “Quand l’enfant se fait attendre…

  1. Arrrgh, je compatis pour la belle soeur… et concernant la PMA effectivement j’ai toujours dit que ce n’était pas spécialement du courage, juste qu’on a pas vraiment le choix. a mes yeux le choix courageux aurait été de décider de ne pas avoir d’enfant…

    J'aime

  2. Je crois que les annonces des grossesses de nos proches quand nous on galère c’est une des choses les plus dure à vivre. Ce sentiment d’injustice qui prend aux tripes…
    Et moi aussi je vois beaucoup PB et Milk sur la blogo mais je ne sais toujours pas ce qu’ils veulent dire :p

    Aimé par 1 personne

  3. Les sigles de la Blogo, on les découvre au fur et à mesure et ils sont si bien adaptés!! 😉
    J’aime beaucoup tes références aux émotions de Vive Versa, c’est tellement ça! Les annonces c’est l’horreur. Et le courage, franchement quand on est confronté à tout ça a-t-on vraiment le choix??
    Bizzz Baboun ❤ J'espère que ce pingouin de TEC3 sera un winner!

    Aimé par 1 personne

    • Ça me tue aussi surtout qu’il ne le dise pas que à la famille mais à TOUT le monde à peine après avoir fait pipi sur le bâtonnet. Ils doivent certainement penser que les FC ç’est un truc qui n’arrive qu’aux autres…

      J'aime

  4. Je sens que ta BS va beaucoup me plaire…

    Ma première « vision » de la PMA c’était lors d’un stage pendant mes études, je m’étais dis que je pourrais jamais… Moi de 6 ans après avec 4 ans et demi d’arrêt de contraception et 3 ans et demi de prise en charge médical, j’en rirais (presque).

    Bises.

    Aimé par 1 personne

  5. Pingback: Bitchage de Noël et quelques news | Vice Versa

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s