Dernier RDV chez l’homéopathe

Jeudi soir, j’avais RDV avec mon homéopathe et acupunctrice. Celle qui me suit depuis l’échec de ma troisième IAC. C’est mon chéri qui m’a poussé a y aller la première fois, car je vivais très mal mes débuts en PMA. J’étais stressée, angoissée, toujours triste, fatiguée, j’avais perdu du poids, bref j’étais dans un état lamentable, et il fallait vraiment que je fasse quelque chose. La médecine douce m’a paru être un bon moyen.

Et c’est vrai que par la suite cela m’a bien aidé, tout le long de mon parcours. L’homéopathie certes n’est pas un traitement miracle, mais les fois où je m’y suis tenu, j’ai vraiment senti que sur la longueur j’étais beaucoup plus sereine, moins déprimée, et que je supportais mieux les traitements.
Quand aux séances d’acupuncture, ce n’est pas franchement agréable sur le moment. Mais après avoir passé trois quart d’heure en mode hérisson, je me sens à chaque fois tellement bien, libérée d’absolument toutes les tensions, ça fait un bien fou!
Et puis surtout j’ai trouvé auprès de ce médecin une vrai écoute. Les consultations durent quasiment trois quart d’heure. Elle prends le temps de savoir vraiment comment je me sens, comment je supporte les traitements comment je vis tout ça. Parce que Robbie, et Mercotte, je les aime bien, mais ce sont juste des techniciens, ils se contentent de contrôler que mes ovaires répondent comme il faut, et pour le reste, c’est à moi de gérer…

Lorsque j’étais aller la consulter avant ma première FIV, et que je lui avais donné les détails de mon protocole, je l’avais vraiment sentie tiquer pour la première fois. Elle m’avait demandé si ce serait ma seule FIV, vu tout ce que j’avais déjà fait avant… que l’on on était mal préparé à tout ça, car ce n’était pas anodin comme traitements etc etc…
Et j’étais pas loin d’être d’accord avec elle. Je lui avait simplement répondu que je n’avais malheureusement pas le choix…

Et cette fois même scène. Je lui fait un rapide débrief de tout ce qui s’est passé depuis la dernière fois que je l’ai vu. Puis je lui fais passer mon nouveau protocole pour la FIV 2. Elle regarde et note tout attentivement, me pose quelques questions, puis elle lâche la phrase qui tue :

 » – Il falloir quand même penser à vous arrêter au bout d’un moment…

– Arrêter quoi ?

– Ben les FIV tout ça…

– Ah oui ?? Il faut que j’arrête et je fais quoi ????

– Avec tout ce que vous avez déjà fait, vous voyez bien que ça ne marche pas… Vous ne pouvez pas continuer à prendre toutes ces hormones, vous vous en rendez bien compte ! »

Le pire c’est que j’ai vraiment senti qu’elle pensait sincèrement ce qu’elle disait, que je mettais ma santé en jeu avec tous ces traitements, et qu’avoir un enfant ne valais pas le coup que je m’inflige tout ça…

Mais elle croit quoi ? Que ça fait plaisir de prendre tous ces traitements de me***?? Alors quoi j’arrête la PMA parce que prendre des hormones c’est mal, et qu’est ce que je fais, je continue ma petite vie pourrie, boulot, dodo, je regarde les gens autour de moi construire la leur, fonder leur famille, étaler leur bonheur et moi, quoi il faut que je renonce à tout ça? Il me reste trois FIV, est-ce je n’ai pas encore le droit d’espérer encore un petit peu???

Je me suis contenté de lui expliquer que :

1 – je ne vois pas pourquoi je devrais tout arrêter alors que il n’y a aucun souci de mon côté, qu’on a donc aucune raison que ça ne finisse pas par fonctionner… Ce auquel elle m’a répondu « il y a forcément un souci de votre côté puisque même avec la FIV ça ne marche pas! »

2 – Les taux de réussites en FIV n’est que de 20-25%, (apparemment elle n’est pas au courant… )

3 -. J’ai la chance d’avoir des ovaires de compet, ce serait vraiment con de ne pas en profiter et que contrairement à ce qu’elle pense mes dosages ne sont pas si élevés pour une FIV (125 ui de gonal pendant 11 jours pour ma FIV 1) Franchement je m’en sors pas si mal.

4 – J’ai également la chance d’être encore jeune, ce qui veut dire que c’est maintenant que j’ai objectivement plus de chance que ça fonctionne…

5 – Tout c’est bien passé pour ma première FIV, je m’en suis rapidement remise physiquement. Moralement ça va pas trop mal non plus alors quel est le problème??

Bref c’est le monde à l’envers. Moi qui explique à un médecin comment fonctionne une FIV et pourquoi je ne compte mas baisser les bras. En fait lors du défi Proust j’ai vraiment bien choisit ma devise :

Pardonne leurs, ils ne savent pas de quoi ils parlent…

Je ne sais pas si je l’ai convaincue ou pas, en fait je crois que c’est moi surtout que j’ai essayé de convaincre… Dans tout les cas elle m’a écouté, elle n’a plus rien dit, et on a continué la consultation comme si rien n’était. Elle m’a prescrit un traitement homéo adapté à mon cas (je vous mettrai le détail si jamais certaines sont intéressées) et elle m’a même souhaité bon courage en me disant qu’elle espérait vraiment que ça fonctionne cette fois.

J’avoue que je me suis étonnée a être encore une fois restée aussi calme, et à avoir réussi à tout lui expliquer sans perdre mon sang froid, genre la fille hyper sûre d’elle.

Sauf que.. une fois chez moi je me suis effondrée en pleurs dans les bras de mon chéri. Je ne sais pas pourquoi je réagis toujours en décalé comme ça. J’en ai versé des larmes mais jamais devant eux. J’étais partie en mode guerrière, et je suis revenue blessée avant même d’avoir commencé la bataille. Je croyais que cette femme me soutenait dans mon parcours et je m’aperçois qu’en fait elle est carrément « anti-FIV » et que comme tous les autres elle n’a rien compris…

Je me rends compte, que plus j’avance, et plus je vais devoir me débrouiller et me battre seule, que de plus en plus le fossé se creuse entre nous les acharnés qui ne cessent de nous battre pour fonder notre famille et « les autres »… Et j’en ai plus qu’assez de devoirs justifier en permanence.

Et pour finir en beauté, sachez que ma belle soeur a eu ses premières contractions la nuit dernière. Elle a passé la nuit à la maternité et ils l’ont renvoyée chez elle car apparemment le travail n’était pas encore commencé. Mais ils vont déclenché l’accouchement mardi au plus tard. Ce qui veut dire qu’une visite à la maternité va certainement s’imposer cette semaine, et ça m’angoisse rien que d’y penser… Vivement nos vacances, qu’on se tire loin d’ici !! J-9…

Publicités

19 réflexions sur “Dernier RDV chez l’homéopathe

  1. Bon alors change d’acupunctrice et surtout ne baisse pas les bras vous l’aurez votre bébé parfois ça prend du temps mais ne culpabilise pas. Comme tu dis 25% de réussite . Si la sécu rembourse 4 tentatives c’est que parfois c’est ce qu’il faut sans pour autant avoir un problème, et je sais de quoi je parle 2 TEV 3 FIV pour que ça marche et pourtant le soucis ne vient pas de mon côté. Si c’est pour se faire entendre dire ce genre de chose autant ne plus la voir. Elle est là pour te donner un coup de pouce pas pour te démoraliser. On a pas besoin de ça. Courage. Des grosses bises

    Aimé par 1 personne

    • C’est sur qu’elle ne risque pas de me voir dans son cabinet avant un bon moment. Si on ne n’est plus sur la même longueur d’ondes ça ne sert à rien, et comme tu dis c’est déjà assez difficile, je n’est pas besoin de ça. C’est juste dommage car je suis dans une petite ville, et les acupuncteurs ça ne court pas les rues dans le coin… Bisous

      J'aime

  2. Pas cool du tout ce genre de remarques !!! On a pas le choix, tu te bats pour ta famille, ces quoi ces bobards, « ça vient pas, laissez tomber « ! Ça me fout en rogne, bravo d’avoir gardé ton calme. Tu vas l’avoir ton ptit bout !

    Aimé par 1 personne

  3. Tu n’as pas besoin de te justifier! Nan mais c’est dingue quand même! La médecine douce est là pour nous aider, nous épauler, faire en sorte que nous nous sentions mieux et pas là pour nous enfoncer! Elle pensait sûrement bien faire en te disant d’arrêter toutes ces hormones (je pense quand même qu’on est toutes conscientes que c’est pas terrible pour la santé mais le problème n’est pas là), mais a-t-elle des enfants? En veut-elle? Je crois qu’elle ne comprend absolument pas ce que l’on peut ressentir et c’est bien dommage… En tout cas, à ta place, je ne remettrais plus les pieds dans son cabinet! Tiens le coup, ne lâche rien! Bisous

    Aimé par 1 personne

    • Je pense aussi qu’elle a vraiment dit tout ça dans de bonnes intentions… Mais là il y a cassure idéologique si l’on peut dire. De toute façon j’ai l’impression qu’entre les médecins adepte de la médecine douce et les traditionnels il y a comme un fossé infranchissable. Et c’est bien dommage car je suis persuadé que les deux sont complémentaires…
      Dans tous les cas si je remets les pieds dans son cabinet se sera uniquement avec mon gros ventre pour lui prouver que j’ai eu raison de ne rien lâcher…
      Bisous

      Aimé par 2 people

  4. Je suis scandalisée qu’un médecin manque à ce point d’empathie en plus de ne pas connaître ce pour quoi elle te traite. Une vraie trahison. Au bout d’une Fiv elle te condamne à l’échec? non ça va pas la tête… Jusqu’à ce que la sécu veuille faire des économies, c’était 6 Fiv qui étaient remboursées!!
    Ne renonce pas, il y a des praticiens soit spécialisés, soit intelligents ou curieux qui pourront t’aider sans t’enfoncer. Si c’est pas un acupuncteur, ça peut être un(e) sophro, un(e) praticienne de shiatsu thérapeutique… Mon médecin acupuncteur accompagne pas mal de femmes en PMA, jamais il ne dirait des choses pareilles, il a toujours chercher à replacer notre couple, notre désir d’enfant au centre dans ce contexte déshumanisé ou très scientifique, pour moi c’est bien ça la vraie complémentarité entre le traditionnel et les médecines douces. Plus les soins qui apaisent bien sûr.

    Aimé par 1 personne

    • Je n’ai pas osé écrire le mot « trahison » mais c’est vraiment ce que j’ai ressenti… Je n’ai même pas envie de le tourner vers quelqu’un d’autre. J’ai trop peur d’être à nouveau déçue. Il me faudrait un soignant qui connaissent vraiment le sujet, et je ne pense pas qu’il y en ai près de chez moi.

      J'aime

  5. Je suis vraiment choquée. C’est fou ce que les gens, même dans le milieu médical peuvent ignorer ce qu’est la pma, la réalité des fivs, etc… non mais quand une fiv a échoué, ça ne veut pas dire que ça ne marchera jamais… Pfff ! Et puis, c’est pas comme si on s’amusait, hein !
    Je suis désolée que tu aies eu à affronter ce genre de discours, ma pauvre, c’est triste de devoir justifier pourquoi on continue. Nan mais !
    Passe à autre chose et ne met plus les pieds chez elle, ma belle !
    Plein de courage, on croise déjà pour la tentative qui arrive ! 😉
    Des bisous

    Aimé par 1 personne

  6. Nan mais de quoi je me mêle celle là ! Et puis vive la fausse idée qu’une FIV ça marche forcément… j’hallucine…
    Ne mets plus les pieds chez elle si la confiance est brisée, des soignants sérieux, il y en a d’autres…
    Et courage pour la visite en maternité…

    Aimé par 1 personne

  7. J’hallucine complet.
    J’imagine que ça partait d’un bon sentiment mais…

    Si tu regarde les pourcentages de réussites en FIV c’est comme si elle t’avait conseillé d’arrêter les essais après 1 mois sans contraception…

    Bref si elle peut plus t’apporter de bénéfices aucun intérêt à la garder comme thérapeute.

    Bisous.

    Aimé par 1 personne

    • Je pense que pour elle faire des FIV pour avoir un enfant c’est une solution trop extrême… C’est comme cela que je l’ai ressenti. C’est clair que dans ce cas ça ne sert à rien que je continue à aller la voir.
      Bisous

      J'aime

  8. Watcha …
    Je ne comprends pas sa réaction. Même si comme tu dis, ses remarques partaient sans doute d’un bon sentiment, elle ne connait visiblement pas le sujet.
    Nous savons que ce n’est pas simple d’avoir un enfant, encore moins via la PMA. Psychologiquement, ça m’a beaucoup travaillé, je te comprends très bien. Plein de courage et surtout ne laisse pas le doute s’immiscer, on y arrivera 🙂
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  9. Je commente en retard je lisais plus trop en ce moment ptit moment de doute etc..
    Cela me.choque moi jen ai deux acupunctrice une ds la grande ville ou jhabite pr le suivi fiv stress et une a140km plus pr cote psy que mon mari voit depuis peu on a fait 2rdv les deux ne m’ont pas cache que c’était traitement difficile et lourd qu’il fallait faire des pauses quand psy ne suit plus mais jamais elles ne m’ont dit cela
    dailleurs celle de loin jlappelle comme ca elle ma dit au tel cette semaine que si y avait zero chance ils nous laurait dit pour la suivante auquelle je ne crois plus du tout c elle par tel qui ma rebooste en meme tps que lagrement donc jai apprecie si tu es de sa region a elle jveux bien te donner son number elle est vers albertville…bises
    Dailleurs

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s