Grossesse : Les prémices d’un nouveau miracle ?

Notre rdv au centre PMA approche, et je me sens de moins en moins sereine. Tous les scénarios possible tournent dans ma tête, je réfléchis àla façon nous allons pouvoir nous organiser pour refaire tous les allers retours pour les RDV. Comment allons nous gérer nos absences qu’allons dire où ne pas dire, pour éviter au maximum de se prendre la tête et d’avoir à répondre aux questions indiscrètes. J’essaie de ne pas trop y penser, mais c’est plus fort que moi je cogite un max.

10 jours avant le fameux RDV ce dernier weekend de juillet, j’arrive en fin de cycle. Je commence à ressentir les premières crampes annonciatrice des règles. Je vérifie vite fait, sur mon appli. (Oui maintenant j’ai retenu la leçon pour éviter d’être prise de cours je rentre soigneusement mes dates de règles sur une appli, il faut avouer que c’est quand même bien moins prise de tête que de compter et recompter les jours sur un calendrier.) J27, l’appli m’annonce le débarquement possible pour le lendemain, pile à l’heure RAS. Je passe le samedi tranquille, piscine, apéro. Le lendemain toujours pas de règles mais au réveil j’ai la tête dans le cul et mal partout, on repasse une journée en famille reapéro, barbeuc, piscine… Le soir j’ai toujours des crampes dans le ventre, et j’ai l’air d’être enceinte de quatre mois. Bref je me dis que le lendemain je peux courir au toilette en me levant car sur qu’elles seront là. Les symptômes sont les exactement les mêmes que chaque mois.

Mais le lendemain vous l’aurez compris rien non plus. Bizarre,mais je ne tilte pas plus que ça, mes cycles ne sont pas non plus réglés au jour près. Comme tous les matins c’est la course avant de déposer Eddie à la crèche et aller au bureau. Je retrouve Jules, je lui rappelle notre RDV la semaine suivante, afin qu’il puisse déjà s’organiser. Je continue ma journée de travail, puis soudain gros coup de barre, pas la même fatigue que celle je peux ressentir habituellement pourtant la sensation m’est déjà familière. La sensation de fatigue un peu planante, bien spécifique du début de grossesse. Cela passe assez vite, mais dans mon cerveau c’est l’alerte rouge. J’essaie de repousser l’idée en me disant que c’est sûrement qu’un effet de mon imagination et que c’est le retour en PMA imminent qui me fait psychoter. Mais impossible de me sortir cette idée de la tête, impossible de bosser correctement, je ne pense plus qu’à ça. Et si….

Je rentre pour le déjeuner, je croise Jules qui est rentré manger avant moi et qui repart aussitôt. Je me retrouve seule et n’y tenant plus et je vais chercher un test de grossesse au fond de l’armoire à pharmacie. J’en avais acheté une boîte après ma fausse couche il y a onze mois juste « au cas où » et elle n’y avait pas bougé depuis… Je fais le test, juste pour être fixée, et passer à autre chose. Je vois la première barre témoin, le cœur battant à toute rompre, je me dit que je suis vraiment trop conne de mettre dans cet état là, le deuil de la grossesse naturelle tu parles ! Au départ il n’y a qu’une seule barre, bien sûr, comment aurait-il pu autrement…

Et puis il me semble apercevoir une trace, j’approche et j’éloigne le test, l’éclairage est mauvais, une trace d’évaporation, ou bien… ? À force de loucher sur le test, je m’aperçois qu’il n’y a pas de doute la seconde barre a fini par apparaître bien distinctement.

Je suis totalement stupéfaite, je retourne le test dans tous les sens, le range dans un tiroir et le ressort deux ou trois fois pour vérifier que je n’ai pas rêver, tourne en rond dans l’appartement incapable d’avaler quoi que ce soit. Incapable également d’avoir la moindre réaction, la peur que ce nouveau miracle, s’évanouisse comme il y a 11 mois. Et la stupéfaction que cela puisse nous arriver encore une seconde fois…

Il nous a fallu 4 ans, 6 IAC, 2 FIV ICSI, 5 transferts d’embryon pour une seule accroche, une seule grossesse qui par chance et pour notre plus grand bonheur nous aura donné notre Eddie.

Et maintenant, me voilà que je me retrouve pour la deuxième fois enceinte en moins d’un an!

Je n’ai pas tellement de temps de tagiverser plus longtemps, je retourne au bureau, la journée est chargée. Je fait comme si ne rien n’était, mais je ne fait que penser au test dans le tiroir. Je décide d’attendre le soir pour l’annoncer à Jules, je n’ai pas envie de lui dire ça entre deux commandesentre les allers retours de nos collègues dans le bureau.

À la fin de la journée je pars récupérer Eddie à la crèche. Il accourt avec moi, sourire au lèvre avec un poupon à la main. Coïncidence plus que troublante, car c’est la première fois que le retrouve en train de jouer avec un poupon. Je lui lance tout sourire – genre tout ça est parfaitement normal

-Ben alors tu as trouvé un bébé?? Et l’auxiliaire qui me répond :

-Ah oui Maman il est prêt pour le petit frère ou la petite sœur!

Je dois faire une tête bizarre, car elle insiste de nouveau lourdement deux fois, -hein Eddie tu es prêt pour une petite sœur? Je détourne rapidement la conversation en demandant comment s’est passé sa journée, en espérant que je ne me sois pas fait capter dès le premier jour.

Le soir venu j’attends qu’Eddie soit couché que tout soit en ordre avant de ressortir le test du terroir et Mr glisser à côté de Jules sur le canapé : – Tu sais que je n’ai pas eu mes règles aujourd’hui…

Jules à un grand sourire, mais cette fois pas d’effusion on est juste étonné d’avoir droit à cette seconde chance… – Bon cette fois on n’en parle VRAIMENT à personne

– Non c’est sur cette fois on ne va pas s’emballer.

Le lendemain je passe un coup de fil au cabinet du Dr Robbie, il est en congé pendant trois semaines, et je n’obtient un rdv que début septembre, étant dire une éternité… Dans la foulée je contacte mon médecin traitant qui peut me recevoir dans la matinée. Je lui déballe toute l’histoire, lui que je veux être sûre que je soit bien enceinte, que le taux soit bon avant d’annuler notre Rdv PMA.

Il me redemande qu’elle était la cause de notre infertilité, je lui réponds que c’était la tératospemie de mon conjoint. – Et vous n’avez pas changé de conjoint ? Je mets quelques secondes à comprendre le sens de la question. Mais non aucun doute c’est bien Jules qui est à l’origine de mes deux débuts de grossesse!

Mon médecin tente de me rassurer tant qu’il peut. – Vous savez, si le test est positif, ne cherchez pas, vous êtes bien enceinte ! (Sauf que j’ai déjà eu la preuve que ce n’était pas si simple.)

Il me dit aussi de vivre ma vie normalement (facile à dire), et que si je devais faire une nouvelle fausse couche rien ne pourrait l’éviter.

Je ressors avec une ordonnance pour une cure d’acide folique etune pour la totale sérologie, hématologie, glycosurie (je n’ai pas osé lui dire que cela me semblait prématuré) et le plus important la mesure du taux HCG.

Les résultats tombent 24 h plus tard, 541 ui, je dois être entre 15 et 18 dpo, donc pile dans les clous.

Je n’ai pas obtenu d’ordonnance pour vérifier l’augmentation du taux, je ne suis pas allée non en faire une de ma propre initiative, je ne crois pas que ça m’avancerais à grand chose…

Donc j’attends sagement en guettant soigneusement mes fonds de culotte. La dernière fois les pertes brune étaient apparues à peu près au même stade. Donc chaque jour sans saignement suspect est un jour de gagné.

J’essaie donc de vivre ma vie normalement, comme me l’a conseillé le Doc. Je n’ai pas vraiment le choix de toute façon, j’ai mon travail et mon Eddie qui demande encore beaucoup d’attention et souvent encore mes bras… Les symptômes se font toujours discrets, je n’en n’avait pas beaucoup pour Eddie non plus surtout le premier mois. Je pense que je ne me sentirai vraiment enceinte que lorsque j’aurai vu un embryon bien vivant à l’écran.

Les prochaines semaines vont être très longue, mais j’ai envie de me dire que jusqu’ici tout va bien 😉

Merci encore pour vos croisages, en espérant vite pouvoir vous confirmer ces bonnes nouvelles!

14 réflexions sur “Grossesse : Les prémices d’un nouveau miracle ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s