Mes beaux parents, l’infertilité et moi

J’ai toujours eu un peu de mal à cerner ce que pensent mes beaux parents de notre parcours PMA.

A peine, avions nous commencé à travailler tous les deux qu’ils nous bassinaient déjà pour savoir quand est ce qu’on allait leur faire des petits enfants.

Lorsque nous avons commencé les essais, on a au départ préféré garder ça pour nous, comme ça pas de pressions, et puis on savait que cela leur ferait une belle surprise. Puis comme vous le savez, les choses ne sont pas passé comme prévu, nous n’avons jamais pu faire l’annonce de la grossesse surprise, mais mon beau-frère et ma belle soeur eux s’en sont eux très bien chargés déjà deux fois…

C’est seulement quand nous avons su qu’il y avait un souci, que mon chéri a commencé à en parler à sa mère. Puis de bouche à oreille ça a vite finit pas faire tout le tour de la famille, puis des amis de la famille, puis des collègues bref… pas grave on assume.

La première réaction de ma belle mère a été :

 » Fais attention, tu sais certains médecins ils veulent faire tout de suite des FIV… »

(T’inquiètes belle maman, on ne va pas faire des FIV, une ou deux IAC et le tour sera joué).

Puis lorsque nous avons commencé les IAC ça a été :

« J’ai vu ma gynéco hier, je lui ai parlé de vous, elle m’a dit que les piqûres et tout ces traitements c’était n’importe quoi, que les jeunes maintenant ils n’étaient pas patients, qu’il voulait que ça arrive de suite… »

(Comment dire, je l’em***** ta gynéco)

Puis après les trois premiers échecs en IAC ça été :

 » Mais pourquoi il vous fait pas faire de FIV, ton gynéco ? et tu ne peux pas aller ailleurs ? »

(Ah bon faut faire des FIV maintenant ??)

Puis lorsque nous avons été voir le Dr Mercotte pour programmer notre première FIV ça a été :

« Ah et vous allez faire une FIV, même s’ils n’ont rien trouvé d’autres, ils ne préfèrent pas laisser faire les choses? »

Bref vraiment je ne comprends pas vraiment le cheminement de sa pensée.

Petit à petit nous avons cessé d’en parler, car j’en avais assez d’avoir toujours l’impression de me justifier, sans vraiment recevoir de soutien. Et puis de plus en plus je sentais que c’était un sujet gênant. Avec ma belle famille on travaille ensemble, on vit les uns à côtés des autres, mais finalement on ne se parle pas de ce qui compte vraiment. Et puis entre temps ma belle soeur est tombé enceinte du second, tout le monde a pensé que c’était trop tôt mais personne n’a rien dit, et le tabou c’est encore installé plus profondément dans la belle famille.

Il y a quelques mois, alors que j’étais en traitement pour mon TEC 2, mon chéri a reçu un sms d’une amie de mes beaux parents lui demandant une photos de nous pour sa magnétiseuses, qu’elle nous expliquerait plus tard. Mes beau-parents avaient diné chez ces amis le soir même, ils ont bien du parler de nous. Mon chéri n’a pas répondu au message, nous étions en week-end nous avions pas du tout envie de nous prendre la tête avec ça.

Puis en début de semaine, ma belle mère passe me voir à mon bureau toute contente, elle me dit qu’elle a une bonne nouvelle pour moi. La magnétiseuse qui apparemment est aussi voyante a « vu » une petite fille dans trois ans pour nous…

Sur le coup j’ai pris ça un peu ironiquement :

 Moi   » Dans trois ans??? C’est la petite filles qu’on va adopter alors ??

 BM   – Non se sera la « vôtre ».

 Moi  – Bon ben dans ce cas là autant qu’on arrête tout, on va pas se prendre la tête avec la PMA puisque ça va fonctionner que dans trois ans.

 BM  – Ah non, il ne faut pas arrêter, elle a vu que vous allez encore beaucoup galérer mais elle voit une petite fille dans trois ans. C’est une bonne nouvelle quand même ! »

Le comble c’est qu’ ils nous ont carrément pris RDV avec la fameuse voyante (vu qu’elle voyait aussi qu’on y avait de bonnes ondes et qu’elle avait de quoi travailler avec nous…)

Et là trop de choses viennent dans ma tête. Premièrement de QUOI ils se mêlent tous. Ils font passer une photo à une voyante et prennent des RDV dans notre dos… MAIS ON NE VOUS A RIEN DEMANDÉ. Et surtout en quoi cette foutu prédiction peut être quelque chose de positif? De savoir que je vais galérer trois ans de plus? J’essaye du mieux que je peux d’expliquer tout ça à ma belle mère sans m’énerver et en tentant de retenir mes larmes…

Selon moi pour aller voir une voyante, il faut vraiment être désespéré. Je ne sais pas s’il y a un destin, et même s’il y a un je ne veux pas le savoir et j’accepte les choses telles qu’elles sont. Et bordel, oui parfois je suis triste mais j’ai toujours été certaine que ça finirait par marcher, et PAS dans trois ans !! On s’est pas mal disputé avec mon chéri à cause de ça. Lui ne comprenait pas que je puisse me mettre dans des états pareil pour cette histoire, que ses parents voulaient simplement nous « aider ».

En tout cas ma belle mère a bien compris qu’elle avait fait une gaffe. De mon côté j’ai rappelé son amie pour lui dire de décommander ce RDV, malgré qu’elle ai lourdement insisté en me disant que sa voyante était très réputée, que ça ne pourrait que me faire du bien (tu parles je me suis jamais sentie aussi bien…)

Et le sujet infertilité n’a plus jamais été abordé avec mes beaux parents…jusqu’à la semaine dernière.

Le week-end dernier, mon chéri a reçu un appel de la fille des meilleurs amis de mes beaux parents. Elle a le même âge que nous, et nous savions qu’elle essayait depuis assez longtemps de tomber enceinte mais nous n’avions jamais parlé ensemble.

Elle nous a annoncé toute contente qu’elle était enceinte – très bien pour elle… Qu’on lui avait prescris du Metformine, un traitement à la base pour le diabète mais que ça « remettait » les cycles en place et que grâce à ça elle était tombée enceinte en moins de trois mois… Sous entendu, je vous conseille de vous renseigner … A coté de mon chéri je commence à avoir la moutarde qui me monte au nez. Apparemment elle n’a pas saisi que les soucis d’infertilité ça ne résous pas de la même manière pour tout le monde… Mon chéri la félicite, et pour couper court lui dit qu’on va regarder pour le traitement.

C’est un traitement pour les OPK alors que chez moi tout est parfait de ce côté là, comme donc aucun rapport avec nous…  Je me dis que les beaux parents et leurs amis ont bien du discuter de tout ça entre eux encore une fois (décidément on doit vraiment être un sujet récurrent de conversation) et que je ne vais pas tarder a en entendre parler de nouveau.

Ça ne loupe pas. Le lundi matin ma belle mère passe au bureau. On papote vite fait de tout de rien puis une fois qu’on est là tous les deux avec mon chéri, elle attaque :

BM :     » Machin t’as dis qu’elle était enceinte, elle a pris un traitement…

Nous :  – Oui on sait, mais ça n’a rien à voir avec nous, elle devait avoir des souci d’ovulation ce n’est pas mon cas… »

Et là beau papa débarque à son tour et demande à ma belle mère?

BP :      – Alors tu leur a dit pour machin, qui est enceinte ?

Nous : – OUI ON SAIT MAIS ÇA N’A RIEN À VOIR.

BP :      – Et alors regardez ça a bien marché pour elle alors que ça faisais deux ans qu’elle essayait elle aussi… (il suffit que tu prennes le même remède miracle et ça marchera surement)

Moi :    – Nous ça fait quatre ans… Et ce n’est pas la même chose… (comment il faut vous le dire bordel)

BM :   – Mais s’il faut ils ne connaissent pas ce traitement, regarde c’est un truc pour le diabète pour le diabète à la base.

(vous êtes probablement suivis par des incompétents qui ne savent même pas qu’ils ont sorti un remède miracle pour tous les infertiles, c’est tout…).

Moi :  – On est suivi par un des meilleurs centres de Frances ils savent ce qu’ils font 
(et puis il n’y a aucun rapport, je ne suis pas OPK !!) 
La seule façon pour que ça marche pour nous c’est de faire un bébé éprouvette et rien d’autre
(il va bien falloir que vous finissiez à vous faire à cette idée
C’est comme ça, on est pas les seuls 

(c’est un truc bien plus courant que vous le croyez, c’est juste que vu les remarques auxquelles on a droit les gens préfèrent ne pas en parler)

BM : – oui mais tu sais les médecins parfois ils te disent ça, ils te disent que tu peux pas avoir d’enfant et puis… Regarde ma collègue par exemple

Et là j’ai laissé tomber, je ne sais pas comment je peux être plus claire (vu que mon chéri ne veut pas parler de ses spermos pourris). J’avais juste envie de hurler   » Pitié acceptez la situation telle qu’elle est  et laissez nous tranquille… »

Nous nous avons fait depuis longtemps  le deuil de notre bébé couette, on est passé à autre chose. Oui on doit faire des FIV, oui c’est difficile, mais ce n’est pas grave, on est en bonne santé, on s’aime ça reste quand même le plus important il me semble…

Mais purée je crois que c’est peine perdu pour faire rentrer ça dans la tête de mes beaux parents. La discussion s’est terminée comme ça. On en a plus parlé et tout revenir exactement comme avant cette discussion : PMA et infertilité = sujet tabou… jusqu’au prochain épisode.

Mon chéri me dit que ç’est juste qu’ils sont triste pour nous et qu’ils ne savent pas comment nous aider. Peut-être… Je n’ose pas lui dire, mais moi j’ai surtout l’impression qu’ils sont triste et embêtés pour eux-même, car à cause de nous ils ne renvoient pas l’image de la famille parfaite qu’ils aimeraient  devant les gens. Le fils cadet déjà marié qui va être papa pour la seconde fois et nous les aînés, toujours rien… Ça doit commencer à faire mauvais genre, ça doit attiser les discussions et les questions indiscrètes. Je n’ai pas l’impression qu’ils  pensent une seconde à ce que l’on ressent. Sinon comment ne verraient-ils pas que leurs remarques ne font que remuer un peu plus le couteau dans la plaie… Non je pense que ça les fait juste chier parce qu’on finit par plomber l’ambiance avec nos problèmes, car même si on fait des efforts cela doit se voir que l’on ne respire pas la joie de vivre quand on passe les repas de famille a être spectateurs de ma PB/MILK de belle soeur.

En fait l’enfer quand on est infertiles c’est vraiment les autres…

 

 

 

 

 

Publicités

52 réflexions sur “Mes beaux parents, l’infertilité et moi

  1. En effet, je crois qu’ils croient bien faire pour aider, montrer qu’ils s’interessent, mais souvent c’est pire ! Dans le même genre, quand on a annoncé à mon beau-père que son fils est OATS suite un pb génétique, sa réaction a été  » c’est pas de moi, parce que j’ai fait 5 beaux enfants ! » , topissime dans l’empathie non !
    Allez courage, j’imagine qu’en bossant ensemble, ça n’aide pas trop !

    J'aime

  2. Oh oui l’enfer c’est les autres… ça doit être lourd ça, ceci dit moi c’est ma mère qui a tendance à dire « vous avez qu’à faire ci ou ça ».
    Je ne sais pas si c’est une question du renvoi de l’image de la famille imparfaite, ça peut être le contraire, je suis convaincue que ma mère et ma gd mère sont « ravies » d’avoir des choses terribles à raconter à leurs copines/voisines/boulangères, parce que ça les met au centre de l’attention…
    Enfin c’est comme ça…
    Et le coup de la voyante ça m’aurait mise folle de rage, s’il y a bien une chose que je ne veux plus connaître c’est mon avenir (depuis que j’ai perdu mon fils je me dis « et si tu devais dire qq chose à la « toi » d’il y a 15 ans ? Oh non il ne vaut rien dire…)

    J'aime

    • La grand mère de mon chéri est un peu comme ça, elle adore savoir quand il y a des gens qui sont malades, où qui ont des problèmes pour aller en discuter et se faire plaindre… D’ailleurs chaque fois qu’elle voie qu’on s’absente tous les deux elle essaie toujours d’avoir des détails… C’est une raison de plus pour laquelle on ne dit plus rien. Mais pour mes beaux parents je suis sûre qu’ils préfèreraient dire à tout le monde qu’ils vont être une nouvelle fois grands parents plutôt que de devoir parler de notre infertilité.

      Pour la voyante, je pense comme toi, je n’ai pas envie de savoir et j’étais furieuse qu’on me mette ainsi devant le fait accompli… Même si je n’y crois pas particulièrement, il y a aura maintenant toujours un doute perpétuel dans ma tête, car avec la PMA on finit par douter, et à avoir peur en permanence. Surtout si je finis par être enceinte avant la prédiction. Car avec la PMA on finit par douter, et à avoir peur en permanence. J’espère que si c’est le cas que je vais pouvoir chasser ça de ma tête, et ne pas vivre ma grossesse la peur au ventre…

      J'aime

      • Je comprends, ma mère a soit disant eu une vision de jumeaux garçons, elle aurait mieux fait de se taire, ça m’énerve cette histoire…

        J'aime

  3. Ils doivent en effet vouloir vous aider mais ils s’y prennent comme des pieds. Je comprends ton agacement. Moi il m’en faut moins que ça…. par contre mon chanceux a direct annoncé qu’il avait des problèmes de spermatozoïdes. Dans ces cas là c’est vrai qu’il vaut mieux leur dire qu’ils arrêtent de donner des conseils…. courage.

    J'aime

    • Ici 0 spz et quand on titille trop mon chéri avec des conseils à la cons et des « on ne sait jamais » il finit par répondre « Ils peuvent pas sortir, ils peuvent pas hein ! A moins de les suer je vois pas comment ! » .Ca me fait rire !

      Aimé par 3 people

    • En fait au départ les premiers résultats qui sont tombés quand on a fait les examens c’était le souci de ma glaire cervicale acide et au départ mon chéri a juste parlé de ça à sa mère. Puis on a su que le vrai problème venait en réalité de mon chéri mais pour le coup il a beaucoup plus de mal à assumer. Moi j’en ai parlé à ma BM sans trop rentrer dans les détails histoire qu’elle ne crois pas que le problème ne viennent que de moi. Mais bon elle a pas trop saisi apparemment…

      J'aime

  4. Pfiou !!! C’est typiquement le genre de raisons pour lesquelles Chéri et moi n’avons pas parlé à nos familles de nos parcours. Au pire ils se doutent d’un truc mais n’osent pas en parler, au mieux ils ne nous font pas chier.
    ça doit être vraiment infernal à supporter, surtout quand il s’agit de la belle famille, auquel cas c’est très difficile de rétorquer…
    Dur dur…

    J'aime

  5. Comme ton article me parle et comme je t’admire! Parce que, pour être honnête, je n’aurai pas hésité à faire comprendre à la BM que c’est leur fiston adoré le nœud du problème… alors bravo à toi d’avoir réussi à te contenir! Chez nous, c’est pareil, ma BM croit qu’il y a des remèdes miracles, surtout la prière et la rédemption de tous nos pêchés (attention, je ne critique absolument pas les personnes croyantes et pratiquantes, c’est juste que j’ai des doutes que mes OPK puissent se guérir à coups de jevoussaluem*rie, bref). En plus elle « voit » des choses sans être voyante, et c’est assez pesant, quand on aborde le sujet, d’entendre toutes nos craintes balayées par un « ça va marcher, ayez confiance en Lui, j’ai vu des choses formidables, mais je ne peux rien vous dire »… C’est très agaçant! Courage à toi, ce n’est pas une situation évidente à gérer. Bises.

    J'aime

    • Merci, elle a l’air gratinée aussi de ton côté la belle maman…
      Je t’avoue que ça le titille énormément de leur rappeler que le problème vient des spermatozoïdes de monsieur. Mais c’est à mon chéri de faire ça… Après voilà que ce soit lui ou moi au fond ce n’est pas le problème notre infertilité pourrait être inexpliquée que leurs réflexions me gonfleraient tout autant…

      Aimé par 1 personne

  6. Je vis la même chose à la maison, surtout depuis que ma petite soeur est enceinte. Oui tu vois, ta petite soeur a fait une FIV et ça a marché, donc ça ne peut que marcher pour toi… Moi ma mère ne veut pas m’envoyer chez une voyante mais chez une psy (pcq je cite « elle pourrait te focaliser sur un autre projet, l’adoption par ex »), c’est la 1è fois où je lui ai dit qu’elle pouvait sortir de chez moi si c’était pour me donner ses avis pourris… Sinon j’ai aussi l’impression que dans notre famille on est le sujet de discussion number one! J’ai une cousine que je vois 1x par an qui m’a dit le mois passé « et sinon depuis ton opération où on t’a découvert de l’endométriose, vous en êtes où??? » quoi?????? Bref,… courage 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Bon courage à toi aussi, ça ne doit pas être facile non plus comme situation. C’est tellement usant ces remarques, surtout que vu que c’est la belle famille je ne peux leur répondre comme si c’était mes propres parents.

      J'aime

  7. La connerie est quelque chose qui ne se soigne pas malheureusement et certaines personnes sont plus atteintes que d’autres. C’est dommage que tes beaux parents n’arrivent pas à s’enfoncer dans le crâne que votre problème n’est pas celui de la fille de Monsieur et Madame Michu. Ils ont l’étroitesse d’esprit que peuvent avoir beaucoup de personnes et je suppose qu’ils n’essaient même pas de se renseigner pour vous aider de manière plus délicate en essayant de ne pas abordé le sujet de manière maladroite. Ca fait quelque temps que je lis ton blog et même si je ne suis pas concernée par l’infertilité, ton histoire me touche et je vous souhaite à ton chéri et toi d’avoir pour l’an prochain plus de chances dans vos démarches médicales avec un bébé à la clé.

    J'aime

    • Merci, beaucoup pour tes encouragements 🙂 Je suis ravie de voir que mon blog, et mon histoire peuvent toucher aussi des gens qui ne sont pas en PMA.
      Concernant mes beaux-parents tu tout compris. Il n’essaie pas de chercher plus loin que leurs idée toute faites et leurs à priori. Heureusement, j’ai la chance que mes parents ne réagissent pas du tout de la même façon, et sont d’un réel soutien pour moi.

      J'aime

      • Ben de rien, j’ai des amis qui sont malheureusement dans la même situation que vous, et disons que pour ne pas faire d’impairs ou faire mon boulet, je préfère me renseigner pour pouvoir dire des choses réconfortantes et aider comme je peux. Heureusement que ta famille est là pour vous soutenir et surtout comprendre la situation sans vous envoyer chez le premier Marabou pour vous guérir !. J’espère de tout coeur que l’année 2016 vous soit favorable en inversant la roue de votre côté et que vous ayez enfin un bébé (je croise les doigts ).

        Aimé par 1 personne

    • Merci 🙂
      Pour la prochaine on va essayé de ne pas en parler non plus, en espérant qu’on arrive à faire passer nos absences inaperçues… Mais bon on est jamais à l’abri que le sujet reviennent sur le tapis

      J'aime

    • Le coup de la voyante c’est pas vraiment sont truc à la base, j’ai été d’autant plus surprise. Elle doit vraiment être désespérée pour nous pour en arriver là… Mais j’aurai tellement préféré qu’elle garde ça pour elle.

      Aimé par 1 personne

  8. Oh mince, tu n’es pas gâtée niveau beaux-parents!

    Le coup de la voyante!!!!

    Ici on en parle pas à ma BM mais bon en même temps elle a un début d’alzeihmer et on ne sait jamais ce qu’elle va retenir.. Elle déforme souvent les infos

    Par contre au début qu’on était ensemble elle nous a conseillé de faire des tests génétiques (un de ses petits-fils est diabétiques) cool non 😉

    Aimé par 1 personne

  9. Je le pense de tout cœur et je l’ai déjà écrit à plusieurs reprises en paraphrasant Sartre : l’enfer c’est clairement les autres. Ton article me rappelle pourquoi nous n’avons pas fait notre coming out Pma et adoption. Ca ouvre une porte que tu te reprends en pleine tronche régulièrement même si les intentions sont positives à la base.
    Mon entourage sait Parce que ça fait 6 ans qu’on essaie et on n’a pas caché les FC (même s’ils ne sont pas au courant de toutes). Comme pour toi c’est un sujet tabou et y’a donc maladresses en tout genre. J’ai vraiment le sentiment que la génération de nos parents (et évidemment encore plus celle de nos grands parents) voit Ca comme un pb psy avant toute chose. Je te trouve en tout cas super patiente… Bravo, vraiment…
    Je t’embrasse ❤️

    Aimé par 1 personne

    • Je ne crois pas que ce soit seulement une question de génération. Mes parents ont très vite compris et même ma grand-mère a eu des remarques plus sensées que certaines personnes de ma génération… Le problèmes je pense, c’est que beaucoup de gens quoique on leur dise restent campés sur leur à prioris, et pensent qu’à l’histoire de l’amie de l’amie de bidule qui a finit par tomber enceinte alors qu’elle allait adopter/déménager etc et ils ne vont pas chercher plus loin que ça. Enfin maintenant je sais sur qui je peux compter, et à qui je peux parler où pas… Bisous

      J'aime

  10. Oh my god ma cheriiiiie lol
    Non serieusement cest quoi cette belle mere j’aurai deja envoye bouler en meme tps je revois un truc tres masculin facile de dire pr les autres mais pas soi mon homme a mis un an a le dire a ses parents et sa mere secretaire medicale donc avait devine mais dosait rien moi ce qui me gave ces sa reaction bisounours tout va se decanter un jour vous serez parent mdr jen peux plus de ca jlui ai repondu en octobre alors maintenant quon a tt fait et que ca meurt au bout de 3 j on dit tjs que ca va aller car la franchement c mort lol elle a presque compris jai dit presque
    Tu vis tout ce que jvoulais pas beau parent a cote travailler avec eux jai dit a mon mari jamais tu fais ta boite ac ton pere lol et ouf de ouf il veut pas lol couraggeeeee

    J'aime

    • Je crois qu’on a toutes droit à ce genres de remarques très maladroite malheureusement. Je t’avoue que quand mon chéri m’a dit qu’il voulait s’intaller sur l’entreprise familiale, je n’étais par trop pour, et souvent je continue à penser qu’on serait peut-être plus heureux en faisant autre chose. Mais bon après on aime ce qu’on fait, et puis ici on a une certaine liberté qu’on aurait pas ailleurs… Bisous

      J'aime

    • Et comment ont-il réagit quand vous avez fait votre coming out PMA? On ne vous a jamais posé de questions? Si on ne leur avait rien dit je suis sûre qu’on aurait été littéralement harcelés. Je pense que ça aurait été encore plus insupportable…

      J'aime

      • Dans nos famille le respect de la vie privé est très importante , on ne « harcèle » pas de question gênante. Quand on la annonce ils nous on tous répondu  » l’essentiel c’est le resultat non ?! » Et peut importe le moyen d’y arriver … Je viens d’une famille italienne tres pudique cela vient peut être de la , le non besoin de s’introduire dans la vie de l’autre … Ma belle mere aurait fait 1/10 de ce que fait la tienne je l’aurais envoyé chier… Tu es courageuse !!

        J'aime

  11. J’admire tout de même ton self contrôle.

    Ma BM serait de ce genre là je pense, c’est d’ailleurs pour ça qu’elle est la seule de nos « 4 parents » à ne pas être au courant. Je sais même pas si on abordera la PMA quand on lui annoncera pour Framboise ce week-end.

    Par contre quelques choses qui peut t’aider c’est « le guide de survie à l’usage des couples infertiles ». Car sans être un boulet du genre ma mère avait du mal à « comprendre » la PMA. Ça l’a bien aidé. Pour nous soutenir mais aussi à être plus prudente avec son entourage.

    Bises.

    J'aime

      • Je vous ferai un petit article.
        C’est un petit bouquin pleins d’humour et qui aborde le sujet avec simplicité et clarté.
        Parfois les maladresses sont du à beaucoup d’incompréhension.
        Quand on est complètement externe à la PMA dur de comprendre le parcours, même avec une formation. Je le vois avec mes amis SF (qui donc comme moi ont eu les cours… Mais les ont oubliés).
        Bref ça peut-être une piste pour éviter de finir dans les gros titres (Elle a tué sa BM à coup de seringue de gonal par exemple…)

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s